Quelles bourses pour un échange au Japon ?

Vie Pratique

Si beaucoup d’étudiants rêvent de partir à l’étranger, le financement de cette année peut être un véritablement challenge pour ceux ne bénéficiant pas du soutien financier de leur famille. Les différentes bourses peuvent être un moyen de financer tout ou une partie de votre séjour. Je vous présente donc ici les trois principales bourses dont peuvent bénéficier les étudiants en programme d’échange dans une université japonaise.

JASSO : La bourse du gouvernement Japonais

La bourse JASSO est une bourse du gouvernement japonais, accordées aux étudiants étrangers au Japon. Son obtention dépend de critères au peu flou, mais globalement il s’agit d’avoir un bon dossier. Son montant permet de vivre presque confortablement au Japon avec 80.000 yens par mois.

Comment l’obtenir ?

Pour obtenir cette bourse vous n’aurez rien à faire. Votre université d’accueil japonaise se charge de transmettre vos documents à l’organisation JASSO, qui décidera si vous obtenez ou non la bourse.

Ma théorie est que le nombre de bourse total (environ 6000) pour les programmes d’échanges serait réparti plus ou moins équitablement par pays puis par établissement. Pour moi on a moins de chance d’obtenir la bourse si notre établissement envoie une vingtaine d’étudiants au Japon que s’il en envoie seulement une dizaine.

Une fois sur place il faudra vous assurer du versement régulier de cette bourse. Pour cela il y a plusieurs conditions

  • Il vous faudra passer plus de 15 jours chaque mois au Japon pour recevoir votre bourse (si vous partez un mois en vadrouille en Asie pendant les vacances vous ne pourrez donc pas recevoir cette bourse). Le dernier mois une semaine de présence suffit.
  • Les étudiants doivent tous signer un registre en début de mois (si une personne oublie, c’est le versement de tous qui sera retardé)
  • L’organisation JASSO exige que vous ouvrez un compte à la UFJ Mitsubishi Bank pour vous verser votre bourse (pas d’inquiétude l’université organise une après-midi pour que tout le monde puisse ouvrir son compte)
  • Comme pour la bourse Explora-sup vous avez un rapport à rendre un mois avant la fin de votre séjour.

Pour plus d’informations :

Bourse Explora’sup : Une bourse régionale française

Cette bourse qui ne concerne que la région Auvergne Rhône-Alpes permet de financer un séjour  ou un stage à l’étranger. Enfin cela est un bien grand mot car en réalité, vous ne toucherez pas forcément la totalité des 95€ par semaine (soit 380€ par mois) annoncés – aussi bonne chance pour tenir au Japon avec 380€ par mois.

En fait, les établissements disposent d’un nombre de définis de Bourses à attribuer aux étudiants. Il y aura donc deux cas de figures :

  • soit cette bourse ne sera pas attribuée à tout le monde ;
  • soit son montant sera réduit pour permettre à un maximum de personne d’en bénéficier. Cela a été le cas dans ma fac. Pour ma part j’ai eu droit à 2700€ ce qui m’a aidé plutôt aidé à financer les voyages au Japon et en dehors du Japon.

Comment l’obtenir ?

Normalement, le Bureau des Relations Internationales de votre université vous contactera pour vous faire connaitre le processus d’obtention de cette bourse. S’ils ne le font pas prenez contact avec eux car vous avez besoin d’identifiants fournis par votre université pour remplir votre demande de bourse en ligne. Après avoir rempli le formulaire en ligne vous devrez imprimer votre dossier et renvoyer la première page au Bureau des Relations Internationales accompagné des pièces suivantes :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un CV ;
  • Deux RIB ;
  • Une copie de la carte vitale.

Il faudra ensuite attendre quelques semaines afin de recevoir la réponse ainsi que le montant de votre bourse. Sachez que la bourse est versée en deux paiements. Vous ne recevrez le premier paiement qu’après avoir fait remplir la deuxième page par votre établissement d’accueil afin de certifier votre présence. Encore une fois, il faudra l’envoyer dans votre université française et ce n’est qu’une fois que cette partie du dossier sera traité que vous recevrez les deux tiers du montant total de votre bourse.

Le deuxième et dernier paiement de votre bourse sera reçu après votre retour. D’une part, vous devrez faire remplir la troisième page du dossier de bourse par votre université d’accueil pour certifier le fait que vous avez suivi le programme d’échange jusqu’au bout. D’autre part, il faudra envoyer votre rapport de fin d’étude sur le site Explora. Toutes les informations à savoir pour cela seront mentionnés sur votre dossier.

Pour plus d’informations :

Bien entendu, cette bourse ne concerne que la région Auvergne Rhône-Alpes mais d’autre région proposent également des bourses d’aides à la mobilité.

Bourse d’aide à la mobilité du CROUS

Enfin si vous êtes boursier sur critères sociaux auprès du CROUS, vous pouvez toucher une aide à la mobilité internationale (AMI). Pour les dernières années universitaire le montant était de 400€ par mois. Les boursiers échelon 0 (ceux qui sont juste exonérés de frais d’inscription et de cotisation à la sécu) peuvent apparemment toucher une aide forfaire de 800€.

Quelles conditions ?

  • Être boursier sur critères sociaux du CROUS ;
  • Préparer un diplôme (c’est-à-dire que vous ne toucherez par de bourse dans le cadre d’une année de césure) ;
  • Ne pas bénéficier de cette bourse plus de neuf mois cumulés (on ne peut donc partir qu’une fois en bénéficiant de cette aide)

Comment l’obtenir ?

Si vous êtes éligible, encore une fois, le Bureau des Relations Internationales de votre université sera votre interlocuteur privilégié. Demandez leur un formulaire de candidature pour aide à la mobilité internationale. Les pièces demandées peuvent varier selon votre université mais globalement il s’agit de vous juger sur la qualité de votre projet (les candidatures sont sélectionnées par le président de l’université).

Pour plus d’informations :

Je vous ai présenté les principales aides dont un étudiant de la région Auvergne Rhône-Alpes peut bénéficier lors d’un séjour d’échange au Japon. Cette liste est bien sûr non-exhaustive et les aides dont vous pouvez bénéficier dépendront de votre situation familiale, de votre programme d’études ainsi que de votre lieu de résidence. Je vous conseille de vous renseignez en premier lieu auprès du Bureau des Relations Internationales de votre université, puis auprès de votre ville et département.

 

 

0 Comments
Previous Post
Next Post
Vie Pratique