Le Nattô : les joyeux haricots de soja fermentés

Ah le nattô… Rien que de penser à ces haricots fermentés me rend nostalgique du Japon. Tantôt nature sur un bol de riz au petit-déjeuner, tantôt avec de l’œuf pour un diner de flemmarde, c’était ma version du repas d’étudiant.

natto

Nattô

Alors qu’en 2014 dans l’émission Fort Boyard Dounia Coesens et Brahim Asloum s’étouffaient avec du nattô dans la cuisine de Willy, c’est le mets japonais qui me tardait de goûter. Pour le défi évidemment.

J’en avais beaucoup entendu parler. Un mets typiquement japonais mais un aspect et une odeur si particuliers  – pour ne pas dire que ça pue et que ça ressemble à rien – que la grande majorité des étrangers n’ose même pas essayer. Même du côté des japonais, il n’est pas étonnant qu’ils n’en mangent absolument pas.

En fait, le nattô c’est un peu le Roquefort des Japonais. Et pourtant, j’ai adoré.

Qu’est-ce que le nattô ?

Tout simplement des haricots de soja fermentés.

Quand on ouvre la boite le nattô se présente comme des haricots agglutinés et il faut d’abord l’assaisonner avec un peu de moutarde et de sauce soja avant de le remuer énergiquement  à l’aide de baguettes. Là on se retrouve avec des haricots dont on a l’impression qu’ils ont été assaisonnés à la morve – désolé pour la comparaison mais c’est vraiment la plus parlante, certains disent vomi alors… Bref, vaut mieux ne s’arrêter à l’aspect visuel.

Miam ! Vous les voyez ces filaments bien visqueux

Plusieurs façons pour le déguster

La première est la plus simple, au-dessus d’un bol de riz. Dans ce cas-là, il faut faire attention aux filaments gluants et collants. Pour s’en débarrasser, il faut « enrouler les filaments autour des baguettes ». Oui, c’est difficile à expliquer à l’écrit.

La deuxième façon est la première que j’ai essayée et permet de s’habituer au goût du nattô progressivement. On ajoute un œuf battu, de l’huile de sésame, de la sauce soja, des petits poireaux émincés et du riz. On obtient un plat pas cher qui passe parfaitement en petit-déjeuner, déjeuner ou diner.

sam_2390

Adieu les pâtes de l’étudiant et bonjour nattô de l’étudiant !

0 Comments
Previous Post
Next Post
bilan échange meidai nupace