Spécialité locale #3 : Chanpon

Le ramen au Japon, c’est le plat populaire par excellence. Pas cher et rapide à consommer, c’est un concurrent de taille pour les fast-foods. Il existe bien sûr une version instantanée, idéale pour l’étudiante fauché ou le salary-man pressé : de l’eau bouillante, trois minutes d’attente et c’est prêt.

Il existe des centaines de recettes différentes et chaque région y va donc de sa variante : Sapporo ramen, Taiwan ramen à Nagoya, abura soba à Tokyo etc. Pas étonnant donc, que l’une des spécialités locales de Nagasaki soit une variante de ce plat. Cette recette est appelée Chanpon (ちゃんぽん).

Kyôdo ryôri : spécialités régionales
Kyôdo ryôri : spécialités régionales

La particularité du Chanpon est que les nouilles sont cuites dans le bouillon à base d’os de porc. On fait frire la viande, les fruits de mer, les légumes, on ajoute les nouilles, le bouillon, et hop, on laisse cuire. Alors que dans la majorité des autres recettes, les nouilles et le bouillon sont cuits à part.

SAM_3927
Chanpon

Certes, les ramen ont été introduites au Japon par les chinois mais pour le coup le Chanpon fait vraiment penser à la cuisine chinoise. Et je dois dire à grand regret que je n’ai pas vraiment apprécié cette spécialité. Peut-être à cause de la taille des nouilles ou alors le bouillon, en tout cas j’ai trouvé le tout un peu fade en fait.

Sara udon (皿うどん), une autre spécialité de Nagasaki
Sara udon (皿うどん), une autre spécialité de Nagasaki

Mais les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Mes parents ont bien aimé  – et ils sont difficiles –alors ça vaut le coup d’aller goûter en faisant un passage à Nagasaki. Et puis, il ne faut surtout pas oublier que le tourisme culinaire est un aspect important de la culture japonaise.

0 Comments
Previous Post
Next Post