Leçon d’histoire à Kagoshima (ex-Satsuma)

La région de Satsuma est chargée d’histoire car elle a vu naitre de nombreux samurai passés à la postérité pour leur rôle joué dans le renversement du Shogunat Tokugawa et la modernisation du Japon (Saigo Takamori, Saigo Tsugumichi ou Ōkubo Toshimichi) ainsi que le clan Shimazu qui gouverna notamment Okinawa pendant près de huit siècles.

Or l’une des périodes qui m’intéresse le plus est justement celle du Bakumatsu et la restauration Meiji. D’ailleurs, je conseille le manga « Kenshin le vagabond » de Nobuhiro Watsuki – un de mes mangas préférés– qui se déroule durant cette période.

Visiter Kyushu impliquait donc forcément de faire un tour dans la péninsule de Satsuma, et donc de visiter Kagoshima.

Quelques repères historiques

Bakumatsu (1853 à 1868) : Littéralement, fin du Shogunat. Cette période qui marque la fin du shogunat et précède l’Ere Meiji, durant laquelle s’opposèrent deux principales forces politiques : pro-shogunat et pro-Empereur. Elle se caractérise également par la fin de la politique isolationniste et modernisation du système féodal.

Restauration Meiji : Ce terme couvre à la fois le Bakumatsu et début de l’Ere Meiji. C’est la suite d’évènements qui a conduit à reformer le système politique, administratif et social du Japon.

La journée

Bref, il était inévitable pour moi de faire une journée de visite axée sur la visite de lieux remémorant cette période de l’Histoire du Japon.

Route historique, « route de la restauration Meiji »

La route historique « Route de la Restauration Meiji » est située sur la rive gauche de la rivière Kotsuki à Kajiya-cho. On pourra y observer une reproduction d’une maison de samurai, lire – si vous comprenez le japonais– des poèmes composés par Shimazu Tadayoshi (seigneur de Satsuma) et en apprendre plus sur le système d’éducation des samurai propre à Satsuma. S’y trouvent également les lieux de naissance de Saigo Takamori et Saigo Tsugumichi ainsi qu’une statue de bronze d’Ōkubo Toshimichi au niveau du pont Takami.

En se baladant dans le quartier, on trouvera aussi les lieux de naissance de Togo Heihachiro, Oyama Iwao et Yoshii Tomozane au détour de petites rues.

Musée de la restauration Meiji

Pour une fois, et malgré les protestations de mon père, on s’arrête au Musée de la restauration Meiji qui porte sur l’Histoire de Kagoshima durant la fin de l’Epoque Edo (1603-1868) et début de l’Ere Meiji.
Dans la salle de projection on peut y voir un court-métrage retraçant le voyage des étudiants de Satsuma en Angleterre, ou les évènements de la restauration Meiji.

On peut aussi, l’espace d’un instant, se mettre la peau de Saigo Takamori ou Ōkubo Toshimichi en essayant des répliques des vêtements qui les caractérisaient, uniforme militaire pour Saigo Takamori et manteau de style Occidental pour Ōkubo Toshimichi.

Promenade Shiroyama

Après le déjeuner, on se dirige cette fois vers la promenade Shiroyama. En chemin, on prend des photos du temple Nishi Hongwangji Kagoshima Betsuin, du parc Chuo et de la statue de Saigo Takamori.

On passe ensuite par le jardin Tensho-en où se trouvent les statues des seigneurs Shimazu Tadayoshi, Shimazu Hisamitsu et Shimazu Nariakira.

La promenade Shiroyama est plutôt agréable, on a l’impression de s’enfoncer dans la forêt même si en fait on reste dans la ville, on ne croise presque rien ni personne à l’exception d’une poussette et un ballon de basket abandonnés et des chats. A l’arrivée à l’Observatoire Shiroyama, on a une vue sur Kagoshima et le volcan Sakurajima. Malheureusement pour cette fois, le beau temps n’est pas au rendez-vous et on se contentera d’une vue plus ou moins dégagée du volcan.

On redescendant on passe cette fois par le monument des vassaux de Satsuma et par les ruines du château de Kagoshima (Tsurumaru).

Des points d’intérêts disséminés dans toute la ville

  • Lieu de naissance d’Inoue Yoshika
  • Lieu de naissance d’Ōkubo Toshimichi
  • Tombe des vassaux de Satsuma
  • Lieu de naissance de Kimura Tangen
  • Lieu de naissance de Takashima Tomonosuke
  • Lieu de naissance de Kuroki Tamemoto
  • Cave où Saigo Takamori passa ses derniers jours avant de se suicider
  • Sanctuaire Terukuni
  • Lieu de la mort de Saigo Takamori

Comment s’y rendre

Pour la route de la restauration Meiji : arrêts de tram Kajiyamachi ou Takamibashi, arrêt de bus Ishinfurusatokan Kanko Koryo Center Mae

Musée de la restauration Meiji :

  • 23-1 Kajiya-cho, Kagoshima, 892-0846
  • Ouvert tous les jours de 9h à 17h
  • Adulte 300 yen, enfants 150 yen

Pour l’Observatoire Shiroyama : arrêts de tram Tenmonkan ou Asahi-dori

0 Comments
Previous Post
Next Post