Nagoya Matsuri

Qu’est-ce qu’un « matsuri »?

Les « matsuri » sont des festivals et fêtes populaires japonaises qui ont lieu partout au Japon tout au long de l’année. Ils sont célébrés au rythme des saisons et la plupart sont liés à des célébrations religieuses.

matsurimatsuri : fête, festival

Le site nippon.com propose un article explicatif très complet sur les « matsuri », ici.

Le Nagoya Matsuri

Le Nagoya Matsuri (名古屋祭) se tient chaque année à la mi-octobre au parc Hisaya Ôdori à Sakae et dure deux jours. C’est sans doute le plus important festival de la saison dans la région.

On peut grignoter à côté des stands de nourriture, assister à des concerts d’idoles, de musique traditionnelle et à des représentations de groupes de samurai ou de ninja locaux.

L’évènement à ne pas manquer est la procession des trois héros de Nagoya : Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu. Ils sont accompagnés de leurs troupes pour une parade de plus d’un kilomètre de long qui compte environ 700 participants. Différents orchestres, groupes de majorettes et de danses font également parti des festivités.

Les trois héros de Nagoya

Profitons-en pour parler un peu de ces trois seigneurs dont on entend si souvent parler quand on visite Nagoya et la préfecture d’Aichi.

Oda Nobunaga (1534-1582)

Fils d’un seigneur qui ne possédait que quelques terres dans la province d’Owari (l’ouest de l’actuelle préfecture d’Aichi), il est l’un des trois premiers unificateurs du Japon. A la mort de son père, il lui succède en éliminant au passage tous ses rivaux et prend le contrôle de la province entière avant de mener une expédition réussie à Kyoto (la capitale de l’époque).

Années après années, il consolide ses positions. Il est alors à la tête de l’armée la plus moderne du Japon utilisant de nouvelles techniques comme l’utilisation, par exemple, d’armes à feu.

Mais sur le point de réaliser son rêve d’unification du Japon, il se fait trahir par l’un de ses vassaux et met fin à ses jour en commettant « seppuku ».

seppukuseppuku : suicide par éventration, littéralement « couper le ventre »

Toyotomi Hideyoshi (1537-1598)

Lui aussi originaire de la province d’Owari, il nait simple fils de fermier puis entre au service de Nobunaga vers l’âge de vingt ans. Il se distingue en tant que vassal de ce dernier et le nom de famille Toyotomi lui sera accordé par l’Empereur. Il soumettra les provinces de l’ouest du Japon, vengera Nobunaga et réalisera son rêve d’unification du Japon.

Tokugawa Ieyasu (1542-1616)

Tokugawa Ieyasu est l’héritier d’un petit clan de la province de Mikawa (l’est de l’actuelle préfecture d’Aichi) qu’il conquerra par la suite en tant qu’allié de Nobunaga. Il devient par la suite un pilier du gouvernement de Toyotomi Hideyoshi et à sa mort, prend le contrôle du Japon après la bataille de Sekigahara (1600). Peu après, il est nommé « shôgun » (grand général, dirigeant militaire du Japon) et devient ainsi le premier shôgun d’un gouvernement qui durera plus de 200 ans.

Quand et où ?

A la mi-octobre à Nagoya.

0 Comments
Previous Post
Next Post